Bienvenue sur l'Appel Africain
MAIL NEWSLETTER
Une valeur est requise.
Politique Economie Société Afrique Monde Santé Culture et Arts Géopolitique Sports Technologie Education Science Diplomatie Libre Opinion religion
Education Page d'Accueil
Contrôle des dossiers : Les inspecteurs de l’EPSP extorquent les candidats d’examen d’Etat en RDC

Enfin, nous y revoici. Nouvelle année scolaire, nouvelle session d’examen d’Etat. Et comme à chaque fois depuis plusieurs années, les préfets des écoles ayant des classes de 6ème trouvent là une bonne aubaine, avec cette particularité que cette année ils vont sourire, mieux que les inspecteurs qui passent pour les dindons de la farce.

Ce moment est venu, où l’on doit savoir lesquels des élèves inscrits en 6ème seront acceptés à toutes les étapes devant conduire à l’obtention du diplôme d’Etat à savoir : le contrôle des dossiers par les inspecteurs, l’épreuve éliminatoire pour les  candidats autodidactes au mois de janvier 2015, l’épreuve de dissertation, les jurys oral et pratique et la session de quatre jours au mois de juin. A part le phénomène  » suivi  » tant  décrié car s’étant affiché comme l’une des grandes antivaleurs qui minent le système éducatif congolais, un autre phénomène a vu le jour et commence à faire du chemin : l’argent pour le contrôle des dossiers par les inspecteurs, ces inspecteurs à qui on fait porter une lourde croix mais qui, en réalité, ne se contentent que de la soupe au-dessus lorsque les préfets festoient avec le dessous de la marmite. Un phénomène qui est présent dans les ¾ des écoles de Kinshasa, à part les écoles catholiques et certaines écoles privées de renommée où les finalistes sont suivis et sélectionnés depuis la 1ère année secondaire général.

Au nombre de ces écoles on peut citer les Collèges Boboto, Bonsomi, Elikya, les Lycées Bosangani, Motema Mpiko, Kabambare, Movenda, les écoles Malula, Loupiots, Aurore, (Matanelo) où le travail des inspecteurs est plus que facile. Au final, les inspecteurs, et c’est normal, ne peuvent que se réjouir de la générosité de ces préfets s’ils peuvent consentir un certain transport à leur égard.

Mais malheureusement, le tableau  est différent dans toutes les écoles de seconde ou de 3ème zone, ces écoles dont l’objectif global n’est pas la qualité de l’enseignement mais plutôt le nombre très important des finalistes à la session. Pour le besoin de la cause. Chaque candidat est appelé à verser qui 10 $ ; qui 15 $, qui 20 dollars au titre de droit de contrôle des dossiers comme si tous les candidats alignés ont chacun une erreur au niveau du dossier.

Il s’agit ici d’un bon soporifique  pour endormir l’inspecteur, l’inviter à fermer les yeux devant les cas révoltants d’ailleurs légion : bulletins achetés fabriqués par des mains inexpertes et présentant des signes évidents de fausse pièces ; des candidats changeant intempestivement, non seulement non seulement d’écoles, mais aussi de sections et d’options… Comment voulez-vous qu’un candidat porteur d’un bulletin de 5ème coupe-couture puisse se retrouver en 6ème latin-philo, commerciale ou pédagogique ? Voilà des cas devant lesquels les inspecteurs se compromettent pour une gazelle, les préfets s’occupant allègrement  de leur antilope.

En clair, un préfet qui aligne par exemple 200 candidats dans ces écoles qui naissent comme des champignons va palper par moins de 500 dollars offerts par ses finalistes, et de ce montant, l’inspecteur ne reçoit peut-être que 100 $ tout au plus pour donner son quitus. Ce sont ces va-nu-pieds que ces préfets vont présenter à la nation comme candidats à ce grand-papier, diplôme d’Etat devenu chiffon.

Ce sont ces mêmes va-nu-pieds qui seront appelés chacun à verser X montant au tire de  » suivi  » pour que la réussite soit garantie.

Les autorités interpellées

Devant ces pratiques qui ternissent l’image de notre enseignement et qui font du chemin, les autorités du ministère de l’EPSP sont interpellées. Elles sont  invitées à mettre tout en branle pour juguler ces pratiques on ne peut plus barbares. Il sera question par exemple de ne plus faire contrôler les dossiers des candidats dans les écoles, mais plutôt d’envisager un centre de contrôle comme on le fait pour les épreuves écrites de l’examen d’Etat, et ce, avec une grande équipe d’inspecteurs contrôlant en chaîne. Devant un tel jury, nous en sommes sûrs, beaucoup de candidats seront débarqués pour faux et usages de faux et mis à la disposition de la justice.

Ce travail en chaîne prendra le temps  qu’il prendra mais on ose croire que si les autorités peuvent y consacrer 3 mois, c’est-à-dire d’octobre à décembre, on peut arriver à un résultat de qualité. Tant qu’on n’aura pas recouru à des mesures un peu plus contraignantes comme celle proposée ci-haut, les préfets continueront à proposer des gazelles aux inspecteurs en s’occupant eux des antilopes et en revanche les diplômes octroyés n’auront aucune valeur sur le plan international où aujourd’hui ils passent pour de simples chiffons.

Share Valentin Wakundinga (Kongotimes)
   
 
 
Politique
OCHA: la conférence internationale sur la crise humanitaire se tient sans la Rdc
La conférence internationale sur la crise humanitaire sur la RDC se tient ce vendredi sans la RDC... [Lire]

Politique
Monusco: Leila Zerrougui déterminée à tourner la page des conflits en Ituri
Lors de la conférence de presse qu'elle a animée à Bunia, la Porte-parole de la Monusco a fait savoir que la cheffe de la Monusco a effectué sa première visite à Bunia en Ituri... [Lire]

Economie
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?
Kinshasa a abrité du 2 au 4 avril 2018 une Table Ronde sur la promotion des exportations des produits congolais et de la réduction de la dépendance des importations où les participants ont réfléchi sur les politiques et stratégies à mettre en plac... [Lire]

Santé
Rdc: plus de 300 enfants directement affectés par les violences en 3 semaines (Monusco)
Les conflits en Rdc ont obligé 4, 5 millions de personnes à quitter leur milieu habituel de vie. Ainsi plus de 300 enfants ont été directement affectés par des violences sur une période de trois semaines... [Lire]

Politique
Monusco: des rapports mensuels sur la Rdc attendus dorénavant par le Conseil de Sécurité de l'Onu
La Porte-parole de la Monusco, Florence Marchal a animé jeudi la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire où plusieurs points ont été décortiqués, notamment la résolution 2904.... [Lire]

Santé
Rdc: la première Dame réaffirme son engagement aux actions de lutte contre la tuberculose
L’épouse du Chef de l’Etat, Mme Marie-Olive Lembe Kabila, a exprimé samedi, à l’occasion de la célébration, sur le boulevard Triomphal à Kinshasa,  de la journée mondiale de la tuberculose,  son engagement et celui du Président de la Répu... [Lire]

Politique
Monusco:Leila Zerrougui veut identifier les menaces securitaires dans le Nord Kivu
La cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui, a échangé jeudi 22 mars à Goma avec le gouverneur du Nord-Kivu, entouré de membres du comité provincial de sécurité. Selon elle, la rencontre a permis d’identifier les menaces sécuritaires auxquelles fai... [Lire]

Economie
RDC : élaboration du Plan national stratégique de développement 2018-2022 !
Ce plan est axé sur l’industrialisation des secteurs de base, le développement agricole et l’amélioration de la productivité du secteur minier et industriel. Il prévoit également la création des zones économiques industrielles qui permettront ... [Lire]

Politique
Monusco: Première visite Leila Zerrougui au grand Kasaï
La cheffe de la Monusco a fait sa première sortie à l'intérieur du pays jeudi 15 mars depuis qu'elle a pris ses fonctions. Elle visité le grand kasai.... [Lire]

Politique
RDC : les matières électorales au centre de la rentrée parlementaire de mars
Les députés nationaux comme leurs collègues sénateurs ont repris jeudi 15 mars 2018 le chemin de l’hémicycle du Palais du peuple, une session qui s' ouvre dans un contexte de la poursuite du processus électoral en cours en Rdc... [Lire]

 
OCHA: la conférence internationale sur la crise humanitaire se tient sans la Rdc
Monusco: Leila Zerrougui déterminée à tourner la page des conflits en Ituri
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?
Rdc: plus de 300 enfants directement affectés par les violences en 3 semaines (Monusco)
Monusco: des rapports mensuels sur la Rdc attendus dorénavant par le Conseil de Sécurité de l'Onu
Rdc: la première Dame réaffirme son engagement aux actions de lutte contre la tuberculose
Monusco:Leila Zerrougui veut identifier les menaces securitaires dans le Nord Kivu
RDC : élaboration du Plan national stratégique de développement 2018-2022 !
Monusco: Première visite Leila Zerrougui au grand Kasaï
RDC : les matières électorales au centre de la rentrée parlementaire de mars
Monusco:conference de presse du 14 mars
Classement-Fifa : la RDC toujours en 3e position en Afrique
Rdc/Ceni: signature du code de bonne conduite des acteurs politiques
Rdc: le congrès extraordinaire de l'Udps prévu du 30 au 31 mars à Kinshasa
MONUSCO : le rapport sur la situation en RDC présenté devant le Conseil de Sécurité
Le kidnapping des jeunes, la série noire à l'Udps
RDC: nouvelle alerte au choléra dans la province de la Mongala
RDC/UDPS : célébration du 36e anniversaire sous le sceau du nouvel élan
Rdc/Élections : les Etats Unis s' opposent au vote électronique
Monusco :Leila Zerrougui a pris ses fonctions
 
 
 
E c r i v e z - N o u s




 


     
Politique   Economie   Société   Afrique   Monde   Santé   Culture et Arts   Géopolitique   Sports   Technologie   Education   Science   Diplomatie   Libre Opinion   religion  
Nationale   Provinciale   Internationale   Libre Opinion  
Webmail | Manager | Design by NJNO | Copyright © L'appel Africain
Fermer
Fermer
Fermer