Bienvenue sur l'Appel Africain
MAIL NEWSLETTER
Une valeur est requise.
Politique Economie Société Afrique Monde Santé Culture et Arts Géopolitique Sports Technologie Education Science Diplomatie Libre Opinion religion
Politique Page d'Accueil
RDC : Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi gardent la main sur le Rassemblement

La principale plateforme d’opposition s’est dotée d’une nouvelle direction bicéphale. Félix Tshisekedi a été désigné président du Rassemblement et Pierre Lumbi, un proche de Moïse Katumbi, à la tête du Conseil des sages. Une nomination qui ne fait pas l’unanimité mais qui valide la nouvelle recomposition d’une opposition en quête de leadership.

Un peu plus d’un mois après le décès de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, le Rassemblement de l’opposition a désigné une direction à deux tête composée de Félix Tshisekedi, le fils du leader emblématique, qui prend la présidence de la plateforme et de Pierre Lumbi, membre du G7, l’une des composantes phares du Rassemblement. Dauphin naturel d’Etienne Tshisekedi, la nomination de Félix Tshisekedi n’est pas une surprise. Seule l’arrivée de Pierre Lumbi à la co-gestion du mouvement constitue la nouveauté de ce Rassemblement « recomposé ». Une double direction qui s’explique par les aspirations politiques de Félix Tshisekedi qui brigue le poste de Premier ministre après l’accord politique signé avec le pouvoir le 31 décembre dernier. Le président du Conseil des sages devenant, selon l’accord, le futur président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Félix Tshisekedi ne pouvait cumuler ces deux fonctions. Et c’est un proche de Moïse Katumbi, via le G7, Pierre Lumbi qui occupera la présidence du Conseil des sages. Là encore un choix logique puisque l’ancien gouverneur du Katanga partageait la création du Rassemblement avec Etienne Tshisekedi.

La nomination de Lumbi fait débat

La commande à deux volants de la principale plateforme d’opposition n’a pas fait que des heureux. Les autres partis liges du Rassemblement, souvent plus modestes que l’UDPS de Tshisekedi et moins fortunés que Moïse Katumbi, n’avaient d’autres choix que de valider Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi à la tête du mouvement. Si Martin Fayulu (Ecidé) est vite rentré dans le rang, Joseph Olenghankoy (Fonus) et Bruno Tshibala (UDPS) ont rapidement contesté la nouvelle direction, « qui n‘était pas issu d’un vote de l’ensemble du Conseil des sages ». La personnalité de Pierre Lumbi passe également très mal auprès de certains membres du Rassemblement. Certes, le patron du MSR a joué un rôle fédérateur important au sein du Rassemblement et son activisme dans l’organisation de la marche des chrétiens contre Mobutu en 1992 est encore très présent, mais son récent poste de conseiller à la sécurité auprès du président Joseph Kabila fait tousser auprès de nombreux opposants, victimes d’une répression politique féroce.

Rendre l'accord du 31 décembre obsolète ?

Mais la fronde aura rapidement fait long feu et le risque d’éclatement du Rassemblement a fait rentrer dans « le droit chemin » les principales composantes du Rassemblement. Car en coulisse, la majorité présidentielle ne rate pas une occasion pour tenter de déstabiliser une opposition déjà très fragmentée. Avec, à la clé de cette division souhaitée par le camp Kabila : l’éclatement du Rassemblement et la remise en cause de l’accord du 31 décembre signé par ce même Rassemblement et le pouvoir. Un accord obsolète qui permettrait à la majorité de retarder une nouvelle fois les élections, voire d’en appeler à l’organisation d’un référendum, et pourquoi pas… à une modification de la Constitution pour permettre à Joseph Kabila de briguer un nouveau mandat. La majorité peut compter sur Raphaël Katebe Katoto pour semer la discorde au sein du Rassemblement. Le propre frère de Moïse Katumbi, co-fondateur du Rassemblement aujourd’hui exclu, se verrait bien à la tête de la Primature, poste pourtant réservé à Félix Tshisekedi. En briguant la tête du nouveau gouvernement, Katebe Katoto permet à Joseph Kabila de s’offrir la possibilité de choisir son futur Premier ministre en dehors du seul nom de Félix Tshisekedi (qu’il ne souhaite pas voir à la Primature) pourtant choisi par le Rassemblement.

 

Share Courrier International
   
 
 
Santé
RDC: l’évolution de la maladie à virus Ebola maîtrisée dans « l’épicentre »
Le ministre congolais de la Santé a souligné la faible qualité de la formation médicale comme un des défis de la riposte contre l'épidémie d'ebola au Nord Kivu quand bien même le virus soit maîtrisée dans "l'epicentre" ... [Lire]

Economie
Energie: Quand la Rdc compte se doter des centrales hydroelectriques à petites echelles dans les mileux ruraux
La RDC compte se doter des centrales hydroélectriques à petite échelle qui seront construites dans les milieux ruraux grâce au projet MCH (Mini et micro centrales hydroélectriques) lancé par le gouvernement avec l’appui de ses partenaires multilat... [Lire]

Politique
Elections: la Rdc engagée à financer intégralement le coût
Le Congo s’assume en ce qui concerne l’organisation matérielle et logistique de cette élection. Le Congo a mis des moyens de côté pour ce faire  ... [Lire]

Santé
Rdc: la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola à l’Equateur
L'épidémie à virus ebola a été déclarée maîtrisée mardi 24 juillet 2018 par le ministre congolais en charge de la santé... [Lire]

Economie
RDC : Quand le PNUD présente sa nouvelle approche de l’aide au développement
Etabli en RDC depuis 1976, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) œuvre à un ... e PNUD est l'un des principaux organismes multilatéraux de développement. Présent dans 9 provinces de la RDC, ... ... [Lire]

Politique
RDC: convocation du corps électoral pour les scrutins du 23 décembre
Les Bureaux de réception et de traitement des candidatures ont ouvert ce dimanche 24 juin, sur toute l’étendue du territoire nationalLa réception des candidatures est organisée du 24 juin au 08 juillet pour les élections provinciales. Les Bureaux d... [Lire]

Santé
Ebola : Kinshasa renforce des mesures de surveillance sur le fleuve Congo
La ville de Kinshasa renforce les mesures de surveillance contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, le long du fleuve Congo.... [Lire]

Politique
RDC : les sénateurs s’opposent au transfert des eaux congolaises vers le lac Tchad
Les sénateurs congolais ont rejeté l’idée de transférer les eaux de la rivière Ubangi vers le lac Tchad. Ils se sont ainsi exprimés, vendredi 25 mai à Kinshasa, lors de la plénière sur l’examen du rapport de la commission Environnement, Resso... [Lire]

Politique
RDC : l’OIF recommande la poursuite du nettoyage du fichier électoral
L’OIF a présenté les résultats de son audit sur le fichier électoral vendredi 25 mai à Kinshasa. Elle note notamment le caractère inclusif et exhaustif du fichier électoral, mais également des faiblesses.... [Lire]

Politique
Ketsia, la yaya de Bilenge ya mwinda de St Joseph portée disparue
... [Lire]

 
RDC: l’évolution de la maladie à virus Ebola maîtrisée dans « l’épicentre »
Energie: Quand la Rdc compte se doter des centrales hydroelectriques à petites echelles dans les mileux ruraux
Elections: la Rdc engagée à financer intégralement le coût
Rdc: la fin de l’épidémie de la maladie à virus Ebola à l’Equateur
RDC : Quand le PNUD présente sa nouvelle approche de l’aide au développement
RDC: convocation du corps électoral pour les scrutins du 23 décembre
Ebola : Kinshasa renforce des mesures de surveillance sur le fleuve Congo
RDC : les sénateurs s’opposent au transfert des eaux congolaises vers le lac Tchad
RDC : l’OIF recommande la poursuite du nettoyage du fichier électoral
Ketsia, la yaya de Bilenge ya mwinda de St Joseph portée disparue
Rdc: le renforcement de la presence de la Monusco en ligne de mire
RDC: la nouvelle répartition des sièges à l'Assemblée nationale connue
Monusco: la fin de la "guerre asymétrique" des Adf à Beni dans le viseur
Justice: Fatou Bensouda pour la collaboration RDC-CPI
LDC: l'Entente de Setif atomisé par le TP Mazembe
OCHA: la conférence internationale sur la crise humanitaire se tient sans la Rdc
Monusco: Leila Zerrougui déterminée à tourner la page des conflits en Ituri
Rdc: Quid de la Table Ronde sur les exportations?
Rdc: plus de 300 enfants directement affectés par les violences en 3 semaines (Monusco)
Monusco: des rapports mensuels sur la Rdc attendus dorénavant par le Conseil de Sécurité de l'Onu
 
 
 
E c r i v e z - N o u s




 


     
Politique   Economie   Société   Afrique   Monde   Santé   Culture et Arts   Géopolitique   Sports   Technologie   Education   Science   Diplomatie   Libre Opinion   religion  
Nationale   Provinciale   Internationale   Libre Opinion  
Webmail | Manager | Design by NJNO | Copyright © L'appel Africain
Fermer
Fermer
Fermer